top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurArielle Cravinho

Devenir aidant familial

Vous apportez de l’aide à une personne proche ? Certains aidants peuvent, sous certaines conditions, être salariés ou dédommagés; d’autres peuvent bénéficier de congés.

Ces soutiens varient selon l’âge, le lien familial ainsi que la situation familiale, sociale, professionnelle de l’aidant et de la personne aidée.

Les époux, les concubins peuvent être aidants familiaux, mais ne peuvent pas se faire rémunérer. Par contre, ils peuvent obtenir une compensation pour le rôle d’aidant familial. Les parents d’un enfant handicapé peuvent être des aidants familiaux salariés.

Pour un aidant familial salarié, un contrat de travail doit le relier avec la personne aidée. L’emploi doit être déclaré à l’URSSAF.


Quant au congé de proche aidant, accessible sous certaines conditions, il permet de suspendre ou de réduire son activité professionnelle pour s'occuper d'un proche en situation de handicap ou en perte d'autonomie. Ce congé est indemnisé depuis octobre 2020.

Ce congé concerne tous les salariés du secteur privé, les agents du secteur public, les indépendants ainsi que les demandeurs d'emplois indemnisés.

L'Allocation Journalière du Proche Aidant vise à compenser une partie de la perte de salaire, dans la limite de 66 jours au cours du parcours professionnel du salarié.

La demande est à faire auprès de son employeur et elle est versée par les Caisses d'allocations familiales (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).


Pensez à faire appel à L'As de la Paperasse pour vous aider dans ces démarches.

Comments


bottom of page